18.8.15

COMMENT DIEU A CRÉÉ L'UNIVERS ?




(22.10.88)

Thèmes :

    1.          Explication de l’énergie créatrice (« le Feu Cosmique »)

    2.          La création des hiérarchies divines

    3.          Ancienne collaboration entre les anges et les hommes

    4.          La langue des Atlantes

    5.          La langue des Initiés

    6.          Relation entre la conscience et la pensée

    7.          Création d’entités artificielles par les mages

    8.          La malédiction de Toutankhamon est réelle

    9.          Nettoyage cyclique de l’astral

10.          L’élan créateur de Dieu se trouve aussi dans l’homme

11.          Le développement de l’auto-conscience

- Les animaux et arbres pensent aussi

12.          La raison occulte de la destruction de l’Atlantide

13.          Pourquoi a été écrite la Doctrine Secrète ?

14.          L’homme est destiné à recevoir le pouvoir de Dieu

- C’est inévitable l’apparition des mages noirs

15.          L’aspect occulte de kundalini

16.          Futur écroulement de la franc-maçonnerie et autres écoles initiatiques

17.          Pourquoi la pensée positive ne fonctionne pas toujours ?

18.          Il faut descendre la conscience dans son corps pour comprendre sa maladie et se soigner

19.          Le pouvoir de Dieu





1.  EXPLICATION DE L’ÉNERGIE CRÉATRICE

(« LE FEU COSMIQUE »)


Questions :

Pouvez-vous nous parler de la nature du feu énergie ?

Quelle est la relation entre le feu physique tel que nous le connaissons et le feu énergie ?

Quelle est la différence entre feu électrique et le feu cosmique ?

(Observation : dans l’ésotérisme ancien, les occultistes avaient l’habitude de se référer à l’énergie créative de Dieu comme le « feu créateur », et le mot est resté dans la tradition. Donc pour mieux comprendre l’explication qui suit, remplacez dans votre tête le mot « feu » par le mot « énergie » et l’explication va devenir beaucoup plus compréhensible.)


Bonjour.

C’est une question qui n’intéresse pas vraiment tout le monde, mais en essayant d’y répondre, je vais essayer en même temps de répondre à chacun selon ce qu’il est venu chercher.

On me propose donc de parler du feu.

Pour comprendre ce qu’est le feu et ce que sont les feux, il faut d’abord admettre qu’en fait : tout est feu !  Et commencer sur un terrain bien physique qu’est justement le monde matériel.

Lorsque l’on essaye de comprendre ce qu’est l’eau, ce qu’est la terre, ce qu’est l’air, et ce qu’est le feu physique. Eh bien, on s’aperçoit (du point de vue de la connaissance occulte) que TOUT est feu, et que l’eau en fait c’est du feu (c’est de l’énergie), mais c'est un feu condensé jusqu’à un point où en ayant un certain nombre d’atomes vibrant à un certain niveau, ce feu peut donner lieu à l’existence de l’eau.

Et de la même façon pour la terre, et de la même façon pour l’air. C’est-à-dire que l’air que vous respirez n’est rien d’autre en fait que du feu. Or s’il est facile de pouvoir s'imaginer que l'on se réchauffe auprès de la flamme, il n’est pas du tout facile de pouvoir concevoir que l’on respire du feu, et pourtant c’est la vérité.

Seulement le feu, depuis son expression la plus haute que l’on peut considérer comme étant divine, jusqu’à son expression la plus basse que l’on peut considérer comme étant physique, le feu va se manifester dans différents degrés d’extériorisation et chacun de ses degrés correspond à des différents niveaux de conscience.

Ce qui fait que le corps physique qui a besoin d’oxygène et qui a besoin aussi du prâna pour vivre, ce corps physique va mettre à disposition de la nature : les poumons. Et les poumons vont avoir la capacité (parce que l’intelligence va leur être donnés) les poumons vont avoir la capacité de traiter ce feu qu’est l’air.

Alors, est-ce que cela veut dire que l’air est un feu aussi flamboyant que le feu de la bouche ?

Non, absolument pas.

Leur nature profonde est exactement la même, car les deux feux sont constitués d’énergie, mais cette énergie se manifeste de différentes manières.

Pourquoi est-ce que l’air est du feu ?  Et pourquoi est-ce que donc les personnes qui ont à travailler énormément avec un signe d’air, travaillent en fait lorsqu’elles commencent à travailler dans les octaves supérieures de l’évolution, travaillent en fait avec les énergies du feu ?

Il faut que ces personnes comprennent la chose de manière à pouvoir bien guider leur évolution et comprendre ce qui leur est demandé.

Pourquoi est que l’air est du feu-énergie ?

Tout simplement parce que le feu cosmique, ce feu-énergie qui dans les octaves supérieures de la création est un feu divin. Lorsque ce feu divin se condense dans la matière va former l’air, et l’air va former l’atmosphère de la terre.

Et si l’on descend un peu plus bas sur la planète, alors on se rend compte que ce feu-énergie se transforme en liquide pour former les fleuves, les lacs et les océans.


En relation avec la croûte terrestre, la chose est un peu différente. Parce que la terre est le seul élément de la création terrestre qui soit du feu contracté et qui au même temps contienne une poussière que l’on pourrait appeler « une poussière éternelle » et qui elle est réellement physique, car même après dissolution du feu-énergie (c’est-à-dire après restitution de son feu interne à la divinité qui l’a prêté pour qu’il puisse avoir une création). Eh bien, cette parcelle véritablement physique va continue à exister.

C’est un peu comme si dans le champ de l’univers qu’est la création, existait pour l’éternité une sorte de substance qui est morte en fin de compte (exactement comme un os qui est sec). Et cette matière morte est la substance de basse qui va permettre justement aux différents feux de s’accrocher et de créer ensuite les différents éléments.

Cette poussière cosmique est d’une certaine manière, comparable au noyau de l’atome qui ensuite, lui, va charger d’électricité les particules (seulement que le noyau de l’atome n’est pas mort comme cette poussière).


Eh bien, de la même manière, le résidu qui reste après l’évaporation et la restitution de tous les feux, cette poussière de matière représente le point d’ancrage pour la hiérarchie des feux, à fin que ceux-ci puissent avoir une extériorisation, une histoire et une création.


S’interroger à propos de l’existence de cette poussière cosmique, de cette unité de matière qui a existé, qui existe et qui existera, n’est pas un point très intéressant de la philosophie ésotérique. Admettez simplement la chose pour pouvoir comprendre le processus de la création.


Et maintenant que nous avons vu l’aspect le plus dense du feu cosmique, il faut maintenant remonter très haut jusque dans l’Esprit divin, parce que sinon on ne comprendra rien à la hiérarchie des feux.

L’Esprit divin est quelque chose qu’il ne faudrait pas essayer de déterminer et de définir dans ce discours, car ce serait une autre après-midi pour en parler et la conférence deviendrait beaucoup trop longue. Donc venons-on simplement à estimer Dieu comme étant existant. Dieu comme étant une entité, éternelle, toute puissante, omniprésente. Et imaginons que dans son premier acte d’extériorisation, Dieu va créer des « FLAMMES ».





2.  LA CRÉATION DES HIÉRARCHIES DIVINES




Quand je dis que Dieu va créer des Flammes, cela ne veut pas dire que ces Flammes vont être des objets appartenant à la création, c’est-à-dire des objets différenciés du Créateur. Quand je dis que Dieu va créer des Flammes, je veux dire en ce sens, qu’il va projeter des parcelles de son Esprit (de son Saint-Esprit comment on dit). Et c’est ainsi que dans un premier élan de la création vont être constitués ce que dans l’ésotérisme on appelle :

Les Logos

Qui sont les manifestations de Dieu et qui vont avoir la charge de prédéterminer la création, de la présider et de la faire évoluer.

Ces immenses Êtres cosmiques qui sont « les premiers nés de l’Esprit » (pour employer une phrase connue par vous). Au même temps qu’ils sont un reflet de Dieu, ils sont aussi au même temps légèrement différenciés de Dieu, et peuvent donc être nommés différemment de Dieu. Ce qui est très intéressant d’ailleurs pour l’homme, parce que si ces Êtres cosmiques ne pouvaient pas être nommés, et surtout nommés différemment de Dieu, l’homme n’aurait jamais aucun recours pour entrer en contact avec eux et pouvoir ainsi un jour travailler avec eux au cours de son évolution.

(DIEU dans son aspect le plus profond ne peut pas être nommé parce qu'il n'a pas de nom, il est l'absolu, l'infini. C’est lui qui désigne un nom à tous les êtres, mais lui est au-delà de ce qui peut être nommé, et c’est pour cela que souvent il est appelé « L’INNOMBRABLE »)

Ces Logos sont donc un reflet de Dieu, différenciés légèrement de Dieu, mais ne sont pas des entités définies et déterminées, comme vous vous êtes défini et déterminé. Et en vous disant cela, je me réfère que lorsque vous vous regardez dans la glace, vous savez qui vous êtes, vous savez que vous êtes Pierre ou que vous êtes Paul, vous savez qu’il y a une seule personne en vous, et qu’il n’y a que vous dans votre corps. Par contre avec ces immenses Êtres cosmiques, il n’est pas de même.

  • Dans leur premier reflet, ils sont absolument l’Esprit de Dieu ! 
  • Mais dans leur deuxième reflet, ils vont donner lieu à la naissance des grandes hiérarchies divines.

Ces hiérarchies divines sont constituées par toute une série d’entités. Et ces entités sont des êtres qui vont aller depuis le point le plus proche de l’Esprit du Logos, jusqu’au point le plus dense du Logos (jusque dans les éléments du monde physique). Et tous ces êtres-là, pris depuis le point le plus bas jusqu’au point le plus haut, tous ces êtres-là composent en fait toute la nature de cette immense Être cosmique, toute la vie de ce Logos.


Ce qui ne veut pas dire que la petite entité qui va être manifestée sur un plan physique d’un monde quelconque (dans notre exemple se serait la salamandre qui est le petit esprit du feu) va pouvoir faire rayonner l’entier de l’entité qui est au Ciel et dans laquelle elle a la vie (supposons que ce soit le Séraphin, puisque dans la théologie catholique c’est l’ordre le plus puissant qui se trouve « autour du trône de Dieu »).

Non, au contraire, la petite entité d’en bas sera terriblement différenciée, et elle aura beaucoup moins de pouvoir, beaucoup moins d’énergie, beaucoup moins de discernement et beaucoup moins de conscience que l’entité qui se trouve en haut, et pour autant elle pourra être dominée et contrôlée par l’homme. Chose que l’homme ne peut pas faire avec l’entité primordiale. Cependant, cette petite entité qui est sur la Terre (la salamandre) est une cellule de cette entité qui est au Ciel (le Séraphin).

Ce qui fait que le Logos va à exister à travers la manifestation d’une hiérarchie d’entités, depuis le point le plus proche de Dieu, jusqu’au point le plus éloigné de Dieu (c’est-à-dire le plan physique) et tout cela est exactement la même énergie de cet immense Être cosmique, seulement qu’individualisée en différentes entités et en différents degrés d’intensité.

Pour les Logos donc, il ne s’agit pas de créer comme l’a fait Dieu à travers de son acte d’émanation. Et non plus de créer comme peuvent le faire les autres entités situées plus bas (comme par exemple les humains qui à travers de leur pouvoir mental, ils peuvent utiliser la substance astrale pour créer dans le plan physique). Par contre pour les Logos, créer devient tout simplement une descente.

Les Logos n’ont pas la capacité de créer comme le font les êtres de la création, parce que les Logos occupant un niveau préalable à la création (et ce niveau nécessitant certaines lois et certaines réactions vis-à-vis de ces lois). Ces immenses Êtres cosmiques n’ont pas la capacité de créer quelqu’un, un objet ou une énergie qui soient différent d’eux-mêmes.


Pour mieux comprendre l'explication que donne Pastor, résumons le processus de la création.

Initialement il n’y a rien, mais vraiment rien !  Aucune substance et aucune énergie avec laquelle on puisse créer.


Puis Dieu surgi dans un plan d'existence très haut que nous pouvons visualiser comme une immense Lumière Divine dans une autre dimension, la dimension la plus élevée que nous puissions concevoir.


Dieu va projeter des parcelles de son Esprit sur un plan d’existence un peu plus bas et ces parcelles sont les Logos de la création.


Ces Logos ont le devoir de préformer la création, mais comme ils n’ont rien avec quoi pouvoir le faire, pour y arriver, ils vont utiliser leur propre essence en la densifiant et ainsi ils vont générer toute une hiérarchie d’entités divines.


Et ces entités divines vont générer à leur tour les différentes forces et énergies qui vont servir de base pour l’élaboration de la création, de laquelle les humains ne voient que le plan le plus dense qu’est l’univers physique.



Ces Logos au début de la création, lorsque donc ils se trouvent le plus possible de l’émanation divine et de sa périphérie, l’on s’aperçoit que tous ces immenses Êtres cosmiques agissent d’un même instinct créateur que Dieu. Et ils ne créent pas des objets ou des êtres différents à eux-même, mais les Logos s’infiltrent dans des formes qu’ils masquent. Et par conséquent ces formes (ou ces êtres) sont constituées par la même substance que l’entité qui les a créé. Donc on peut dire que le Logos connaît une véritable descente depuis le plan divin où il vit, jusqu’à la matière.

Ainsi, dans les premières étapes de la création (plus précisément de l'émanation) la création ne se produit pas comme le ferait un potier qui prend un morceau d'argile et qui se met à faire des poteries. Non. Dans les premiers temps, la création s’effectue par la contraction d'un Logos qui accepte de se densifier pour que justement puisse y avoir une création.


Et de quelle manière ils le font ?

D’une façon simple à décrire, mais pas forcément facile à comprendre. Imaginez l’Esprit de cet immense Être cosmique comme une conscience qui émet un grand rayonnement. Tout le monde est capable d’imaginer un peu ce que peut être la conscience. Donc imaginez que par instinct cosmique ou ordre divin, une création doit avoir lieu.

À ce moment-là, les Logos ont le devoir de contracter leur rayonnement qu’ils émettent et dans lequel ils existent, ce qui va donner lieu à la création d’une hiérarchie des êtres divins.


Pour faciliter la compréhension, visualise-le comme si vous étiez le Logos


Votre esprit divin va contracter une partie de son rayonnement pour former toute une hiérarchie de « petits êtres » qui vont constituer votre « création personnelle ». Et ainsi, à un niveau de densification du rayonnement de votre esprit divin vont se créer les particules mentales qui vont former votre corps mental, et à un niveau plus dense, vont se créer les particules astrales qui vont former votre corps astral, et ainsi de suite jusqu'à arriver au niveau le plus dense où le rayonnement va créer les cellules qui vont former votre corps physique.

Eh bien, c’est pareil avec les Logos, seulement qu’à une échelle beaucoup plus grande !



La hiérarchie des êtres créés à partir du Logos vont ensuite para la magnificence de la création, vont devenir des êtres indépendants du Logos. Mais pas indépendants dans ce sens où ils vont pouvoir faire n’importe quoi, mais indépendants dans le sens où ils vont être à partir de ce moment-là doués d’une auto-conscience. Par contre ils ne sont pas indépendants dans le sens où ils vont pouvoir faire n’importe quoi, car étant eux issus de la contraction du Logos, étant lui-même un reflet de Dieu. Alors ces hiérarchies divines vont avoir comme but avant tout d’obéir à la Loi divine.

Ce qui fait que toutes ces hiérarchies angéliques ont comme principal but de faire actionner la Loi pour que le grand rouage qu’est la création puisse fonctionner et ainsi l’univers puisse avoir une histoire.


Et qu'en est-il de l'acte créateur de ces êtres qui constituent les hiérarchies divines ?

De la même manière que tout se projette depuis l'infiniment grand vers l'infiniment petit (ce qui donne lieu au précepte de correspondance qui dit : « comme c’est en haut, c’est en bas ») à son tour ces hiérarchies angéliques vont avoir le devoir de contracter une partie de leur rayonnement pour former des énergies, des forces ou tout simplement émaner un cercle des entités plus petites.

Et c’est pour cela que les hiérarchies divines sont construites sur la base d'une structure pyramidale.


Le Logos par la densification d’une partie de son rayonnement va créer des êtres plus petits et plus denses que lui (disons les séraphins), qui eux à son tour vont densifier une partie de son rayonnement pour créer des êtres plus petits et plus denses qu’eux (disons les chérubins) et ainsi progressivement. Et pas tous les êtres divins vont créer un groupe « inférieur » d'entités . Certains, comme par exemple les anges, vont créer les énergies qui vont permettre que la création fonctionne.

Or, si les anges vont créer les énergies, cela veut dire qu'ils vont avoir le contrôle de ces énergies, et c’est pour cela que les mages sont énormément intéressés d’entrer en contact avec les anges, parce que cela signifie aussi entrer en contact avec le Pouvoir divin. Car qui peut se faire l’ami de ces manipulateurs du Feu cosmique, a alors accès à travers eux au réseau des forces de la création.





3.  ANCIENNE COLLABORATION ENTRE LES ANGES ET LES HOMMES



OBSERVATION

Aujourd'hui, les personnes s’imaginent que les anges sont des petits mignons êtres pleins d'amour, envoyés par Dieu pour aider et protéger les humains.


Et c’est vrai que l’ange est un être plein d’amour, mais il est avant tout un être plein de
POUVOIR


Ceci est dû parce que la hiérarchie angélique est la détentrice du Feu Sacré («la puissance de Dieu ») car c’est elle qui fournit et contrôle l'énergie de la création. Donc les anges sont des êtres qui peuvent projeter une quantité incroyable d'énergie !  Et quand ils entrent en contact avec nous les humains, ils doivent atténuer leurs forces le plus possible pour ne pas nous blesser avec leur intensité. Et c’est pour cela aussi que quand on veut travailler directement avec eux pour manipuler l’énergie dans une intensité plus élevée, il faut être un magicien très expérimenté, autrement on risque d’être détruit.

_  _  _


Et c’est pour cela que les mages et les occultistes sont énormément intéressés d’entrer en contact avec les hiérarchies angéliques. Parce que c’est signer, c’est certain, une grande alliance avec la Puissance, car qui peut se faire l’ami d’un de ces manipulateurs du Feu cosmique, a par là-même accès au réseau des énergies de la création et ainsi tout peut avoir lieu !

Ce qui ne veut pas dire que tout peut avoir lieu absolument parce que Dieu l’a voulu ainsi, car lorsqu’un homme et un ange mélangent leurs idées et mélangent aussi leurs volontés, c’est parce que le libre arbitre existe aussi. Donc, ce n’est pas forcément parce que le plan de Dieu l’a voulu ainsi, l’a prévu ainsi et que les êtres de la création l’exécutent sans leur considération.

Et il y a eu comme cela à travers les temps, souvent des collaborations entre les hommes et les anges, c’est-à-dire collaboration avec le chef d’un réseau des forces et un homme, un homme qui fut capable d’attirer la présence de l’ange, qui fut capable de se faire son ami, de déterminer un plan et de faire agir pour que ce plan ait lieu.

Les mages d’autres fois en étaient parfaitement capables, et tant qu’ils ont suivi, aussi bien qu’ils le pouvaient, le plan pour l’évolution de la nature et l’humanité, cette collaboration a été maintenue. Car les Maîtres de la puissante Hiérarchie n’ont vu aucune objection à que des travaux parallèles au plan divin soient faits et maintenus.

Cependant, à partir d’un certain moment, les hommes ont commencé à vouloir user les énergies de la création sans qu’il ait véritablement un bénéfice pour l’évolution de la nature et des humains. Et à partir de ce moment-là, certains anges ont renié leur alliance avec les hommes, et c’est pour cela qu’il est si difficile aujourd’hui de refaire cette alliance, et non seulement avec les anges, mais aussi avec les esprits de la nature en général. Et c’est aussi pour cela qu’il est très difficile aujourd'hui d’avoir le consentement du Maître, consentement qui va donner justement accès à l’exercice de la volonté sur un réseau d’anges et sur le réseau des énergies qu’ils maintiennent et qu'ils contrôlent.

Autrement dit, pour en avoir abusé de cette alliance, les hommes se sont retrouvés seuls dans leur corps, sans la compagnie de la puissance de l’ange, et sans non plus la compagnie des esprits de la nature qui peuvent être aussi d’une très grande utilité dans certains cas précis, car c’est à partir de ce moment-là que les hommes ont commencé à voir ses années de vie s’écourter et qu’ils ont commencé à vieillir.



Autrefois les humains ne vieillissaient pas, et quand je dis autrefois, je ne veux pas faire allusion au « paradis perdu du jardin d’Éden » qui est une simple symbolisation de cette époque précédente, où grâce à cette alliance, les différents règnes (le règne humain, le règne angélique et le règne des esprits de la nature), tous ses règnes-là étaient en étroite collaboration et s’aidaient les uns avec les autres.

Si bien que l’ange pouvait agir sur le plan physique à travers les hommes et ainsi prendre quelques expériences dans la matière, ce qui pouvait enrichir sa conscience (car l’ange ne peut pas descendre plus bas que le plan éthérique). Et l’homme pouvait accomplir grâce à l’ange ce qui lui permettait de se développer énormément et d’obtenir des états de conscience plus élevés. Mais il a fallu qu’un jour certains hommes mélangent les nécessités de l’évolution humaine avec les désirs égoïstes de l’orgueil humain.

Alors, les correspondances ont été coupées et les hommes ont commencé à se dévitaliser, car les esprits de la nature ne pouvaient plus passer dans les corps des hommes, exactement comme par exemple, le petit esprit d’une fleur traverse la fleur continuellement pour nourrir la fleur et la faire éclore. Et de la même façon que les esprits de l’eau passent et repassent sans arrêt à travers les chutes d’eau ou à travers les vagues pour dynamiser l’eau et pour habiter leur élément.


Cela veut dire donc que du jour au lendemain l’homme s’est retrouvé tout seul dans son corps, avec simplement l’elemental de la nature qui est là comme un automatisme inconscient pour faire fonctionner les organes du corps. Pour que vous puissiez respirer sans que vous ayez besoin d’y penser, ou pour que vous puissiez digérer sans que vous ayez besoin de commander la vésicule, le foie, l’estomac, les intestins, etc. Mais la présence véritable de l’esprit régénérateur n’était plus-là.

Et à partir de ce moment-là, les corps des hommes étant laissés sous l’influence des cycles de la nature, donc du temps. À partir de ce moment-là, les corps des hommes ont commencé à s’abimer et donc à vieillir.

(Dans ce temps dont parle Pastor, les humains mouraient aussi, mais pas par vieillesse, mais parce que leur cycle de vie avait fini, comme cela se passe avec les arbres. Et la durée de vie était beaucoup plus longue. Peut-être les longues durées de vie que la Bible mentionne à propos des premiers personnages de l’Ancien Testament, sont une allusion symbolique à cette époque où il avait cette alliance entre les anges, les hommes et les esprits de la nature.)

Cependant, cela ne veut pas dire qu’à l’heure actuelle le cycle que l’on appelle la vieillesse existe à cause de cette chute, car peu à peu la nature a repris ses institutions, a repris le dessus, et automatiquement vint s’installer un nouveau cycle qui effectue des nouvelles lois. Si bien que maintenant vieillir appartient au cycle naturel de la vie et ce n’est donc plus une chute, une damnation ou une perdition, mais simplement cela est devenu quelque chose d’inscrit dans la nature. Il est donc pour autant aujourd’hui naturel de vieillir et de se laisser abimer par le temps.





4.  LA LANGUE DES ATLANTES




Quand je dis qu’autrefois la relation était possible avec les anges, sans doute les curiosités se sont attisées et vous voudriez savoir à quelle époque cela se passait. Eh bien, ce n’était pas à une époque si lointaine de la vôtre et ce n’était pas dans un pays si différent du vôtre.

On appelle ce pays-là, l’Atlantide, mais en fait ce n’est pas son véritable nom. Et son véritable nom est à l’heure actuelle imprononçable avec les syllabes mises à disposition dans le langage courant.

Pourquoi ?

Parce que la langue des Atlantes était une langue complètement différente de ce qui est parlé aujourd’hui. Ce qui ne veut pas dire que l’Atlante était pourvu d’une gorge spéciale, ou des cordes vocales différentes.

Absolument pas.

Mais il faut savoir que les syllabes qu’un homme est capable d’émettre sont toujours en fonction, non seulement du rayon auquel il appartient (et pas forcément à un niveau personnel, mais surtout de manière collective) mais aussi et surtout cela est en relation directe avec le rayon qui détermine l’ère qui est en jeu, l’ère qui est donc prédominante.

Et c’est pour cela qu’à travers le temps, les langues changent, exactement comme les religions changent, comme les cultes changent. Parce que les sons qu’émettent les hommes à travers d’une langue, ces sons sont porteurs d’un certain nombre de vibrations. Ils sont donc porteurs d’un certain pouvoir créateur, et sont générateurs de certaines géométries, de certaines couleurs et de certains parfums dans les plans subtils.

Il est donc normal qu’au fur et à mesure que l’homme change et évolue, que sa langue aussi change pour que justement les sons qui sont mis à sa disposition puissent créer d’autres géométries, d’autres couleurs, d’autres parfums et d’autres résonances dans les plans subtils.

Et c’est pour cela que sur la Terre, il existe les langues que l’on pourrait appeler «  les langues profanes » que sont en fait les langues que tout le monde articulent, les langues connues. Et il y a une langue qui elle n’est connue que par les initiés et que l’on pourrait appeler « la langue des initiés ».





5.  LA LANGUE DES INITIÉS




Cette langue-là n’est pas une langue qui s’apprend. Et par-là je veux dire qu’il n’y a pas un professeur qui vous habitue, au fur et à mesure des initiations, à parler cette nouvelle langue. Mais c’est une langue spontanée qui sort de vous au moment où vous atteignez une certaine initiation, et surtout au moment où vous vous trouvez en présence d’un autre initié.

Cette langue ne va donc pas apparaître forcément dans votre esprit lorsque vous êtes dans le monde et que vous parlez aux gens du monde. Par contre, sitôt que vous serez par des circonstances étranges, en présence physique ou en présence subtile, avec un autre initié et surtout un initié qui soit plus évolué que vous. À ce moment-là, le processus de la langue va être déclenché automatiquement.

Pour mieux l’illustrer, imaginez que cette langue soit « la langue de l’âme » bien qu’en réalité l’âme ne parle pas une langue. Mais c’est pour vous faire comprendre que la connaissance de cette langue est spontanée.

L’âme n’a pas une langue propre parce que tout simplement elle n’a pas besoin de parler, car lorsqu’elle se trouve sur son plan subtil d’existence, parler n’est d’aucune utilité, par contre l’émission de certains clichés font parfaitement l’affaire pour se communiquer.

Donc, cette langue des initiés existe, parce qu’il existe dans les plans subtils, différents degrés de ce que l’on pourrait appeler « le mental divin ». Et si l’on essaye d’analyser la part de mental divin qui existe dans la loge des maîtres et le cercle des initiés (qui sont les disciples déjà avancés) l’on s’aperçoit alors que ce mental divin a mis au point cette langue pour qu’il ait un point de communication entre les initiés et les maîtres.


Pourquoi est-ce que le mental divin a pris la peine de créer une langue qui soit elle spontanément connue par les maîtres et par les initiés ?

Tout simplement parce que devenir l'initié de haut niveau qu’est un maître, cela ne se fait pas seulement par la pénétration de la conscience personnelle dans une unité cosmique plus grande. Non, car devenir chaque jour un plus grand initié et puis un jour devenir un maître, c’est aussi signer par là même l’apprentissage de la manipulation de certaines énergies, et surtout la manipulation du pouvoir qu'est la pensée, ainsi que la prononciation de la pensée par la parole.

(Pour autant, cette langue des initiés est un langage que le mental divin a créé pour que les maîtres puissent se communiquer avec les disciples avancés et ainsi pouvoir les aider dans leur développement même s’ils parlent des langues terrestres différentes.)

Et c’est pour cette raison que celui qui se trouve dans le chemin de l’initiation, doit apprendre énormément, et non seulement à contrôler sa substance mentale, mais aussi à l’organiser, à la faire vivre comme une entité productive et à ne l’articuler que dans les instants où c’est nécessaire.

(Nous tous, nous produisons des énergies créatrices ou destructives avec nos pensées et nos paroles. Heureusement chez les humains ordinaires, ce pouvoir est très peu développé, ce qui fait que les pensées et les mots qu’ils émettent ont très peu d'effet, mais à mesure que l'initié développe de plus en plus son pouvoir, il doit être très attentif à ce qu’il pense et à ce qu’il dit.)

L’initié doit donc apprendre à dissocier de plus en plus la conscience et la pensée.





6.  RELATION ENTRE LA CONSCIENCE ET LA PENSÉE




Les gens ont tendance à croire que pensée et conscience sont une seule et même chose. Et d’une certaine manière c’est vrai, mais c’est aussi faux.

C’est vrai lorsque l’on regarde l’affaire depuis la Terre et on se dit :

« Eh bien, si je pense c’est parce que je suis, c’est parce que mon âme est présente et elle me donne une conscience. Elle est donc le témoin, c’est-à-dire qu’elle est l’élément par lequel je peux me rendre compte de quelque chose, et donc expérimenter ce quelque chose et éprouver ce quelque chose. Et ce qui est éprouvé, va générer des pensées. »

Et ce processus est vrai, car cela se passe bien de cette manière-là, mais il ne faut pas croire pour autant que la conscience et la pensée soient une seule et même chose. Ou bien alors, il faudrait imaginer que tout soit de la conscience !

Mais de quelle manière ?

Imaginer que tout soit de la conscience revient à imaginer que l’homme devrait vivre en tant qu’une entité pure, or il se trouve que l’homme est dans un état de pensée qui n’est pas du tout une entité pure. Car on va penser du mal du voisin, ou on va penser négativement à propos de telle ou telle personne, ou on va penser encore négativement à propos de telles choses. Or tout cela n’est pas l’action de la conscience, mais cela est l’action de la pensée.

Donc, qu’est-ce que c’est la pensée et qu’est-ce qui crée la pensée ?

Eh bien, pour comprendre cela, il faudrait imaginer que de la même manière que le Logos s’est condensé pour créer diverses hiérarchies divines. De la même manière, la pensée intellectuelle comme la pensée méditative, s’est ce qui reste du témoin qu’est l’âme lorsqu’elle tombe dans le plan physique. Et le fait que ce ne soit que ce qui reste, fait que se différencie énormément la pensée de la conscience.

Cependant au cours de l’évolution, la pensée va progressivement réintégrer la conscience de l’âme, bien que pendant encore longtemps la pensée va demeurer comme une forme indépendante. C’est-à-dire que la pensée ne va pas s’immerger complètement dans la conscience et ne plus donner lieu qu’à de la conscience, uniquement parce que l’homme commence à être positif, commence à être optimiste, et commence à être bon et à méditer.

Car encore pendant un grand cycle d’évolution et pendant un grand cycle d’initiation, la pensée va rester présente et conjointe à la conscience. Ce qui va créer justement un déséquilibre chez le disciple et la capacité par là même d’être un observateur de lui-même. Car s’il n’était que conscience, ce disciple serait admettons pour résumer : simplement en contemplation de lui-même et de sa nature. Or cela ne se passe pas ainsi, parce que pendant encore longtemps la pensée du disciple coexiste encore avec sa conscience, et grâce à cette pensée, le disciple va pouvoir se rendre compte des points qu’il doit encore travailler, des choses qu’il ne maitrise pas encore bien. Et il va pouvoir agir encore dans le monde physique.

Et ainsi, à mesure qu’il évolue, sa conscience peu à peu devient de plus en plus prédominante jusqu’au jour ou finalement la pensée se dissout complètement dans la conscience et où il ne reste plus, soit qu’une grande pensée (la pensée divine), soit simplement une grande conscience. Choisissez le terme que vous voulez, peu importe.





7.  CRÉATION D’ENTITÉS ARTIFICIELLES PAR LES MAGES




Donc, quand l’homme pense, il crée des formes dans les plans subtils (comme cela est maintenant déjà connu). Et quand ces formes sont alimentées avec l’énergie suffisante, ces formes finissent un jour par se concrétiser sur le plan physique. Cependant la plupart des personnes sont seulement capables de créer sur le plan astral. Par contre, les véritables mages (et en utilisant une certaine méthode) ils sont capables d’obliger à certaines hiérarchies d’êtres, de créer et de manifester ses désirs immédiatement jusque sur le plan physique.

Cette méthode se compose de trois étapes:

  • Dans la première étape, le mage par son invocation fait descendre jusque sur le plan physique à la hiérarchie qui lui intéresse appeler (ce qui ne veut pas dire que cette hiérarchie se fera visible sur le plan physique, mais elle se fera présente). Et comme toute hiérarchie est associée à une énergie et vice-versa, une fois que cette hiérarchie est descendue jusque sur le plan physique, alors le mage la retient pour utiliser son énergie.
  • Dans la deuxième étape, le mage par une certaine procédure fera que l'énergie de cette hiérarchie soit diffusée dans les plans subtils (plus précisément dans ce qui est connu comme le plan éthérique et le plan astral).
  • Et dans la troisième étape, qui est la plus importante, le mage va forcer à cette hiérarchie à créer dans ces plans subtils, afin que sa pensée se concrétise, que ce soit pour lancer un mauvais sort, ou que ce soit pour lancer un bon sort, ou que ce soit pour édifier quelque chose d’autre.


Pourquoi la troisième étape est la plus importante?

Tout simplement parce que toute entité créée (que ce soit sur un plan subtil ou que ce soit véritablement sur le plan physique) pour qu’elle puisse avoir une existence, pour qu’elle puisse avoir une vie propre. Elle doit être infiltrée d’un égrégore à un moment donné de sa création. Car s’il n’y a pas infiltration d’un égrégore (même si celui-ci est artificiel) la chose ne peut pas avoir lieu. Et cela, même si son créateur a un grand pouvoir.

Et c’est pour cela que le magicien doit absolument enfermer sa volonté créatrice dans un égrégore pour qu’il y ait matérialisation de l’objet qu’il désire ou de la situation qu’il désire.

Donc, à partir du moment où l’énergie est appelée sur le plan physique, puisque cette l’énergie est dilatée sur le plan éthérique et sur le plan astral, et enfin que cette énergie est enfermée pour constituer une entité (qui va devoir devenir productrice parce qu’elle devient individuelle). À partir de ce moment-là, le mage ou le prêtre alchimiste va véritablement voir se réaliser le fruit de sa volonté.


Pourquoi est-ce que j’insiste sur le fait que l’entité s’étant individualisée, elle va devenir aussi productrice ?

Parce que là c’est encore l’action d’une autre loi. Et une loi qui devrait d’ailleurs vous mettre en garde contre tout agissement un petit peu égaré et farfelu en matière de psychisme, magie ou de méditation mal contrôlée. Car voyez-vous, chaque fois que l’homme pense à la manière d’un magicien et qu’il veut donc créer avec sa volonté et certains mots de pouvoir. Chaque fois qu’il agit de cette manière-là, il dresse dans l’éthérique et plus précisément dans l’astral, une sorte de fantôme.

Ce fantôme n’existe pas par lui-même. Il n’est à ce moment-là que le reflet et l’apparence du désir que la personne émet avec sa pensée. Mais dès que dans la troisième face, le mage infiltre sa pensée dans un égrégore à travers de la hiérarchie qu’il a invoquée, alors ce fantôme cesse d’être une simple apparence, et devient réellement une entité individuelle agissante avec une existence propre. (Et son créateur va devenir alors karmiquement responsable des agissements de sa création).





8.  LA MALÉDICTION DE TOUTANKHAMON EST RÉELLE




Et c’est comme cela qu’au temps de l’Ancien Égypte, les prêtres égyptiens (qui étaient aussi des mages) ont pu inventer des esprits qui n’existaient pas dans la nature. Et ainsi ils ont créé les gardiens des tombes exactement par ce procédé que je viens de vous énoncer.

(Et cette méthode a été utilisée depuis les temps de l’Atlantide jusqu’à nos jours pour créer des entités artificielles qui apportent de la protection et de la richesse matérielle à un groupe spécifique d'hommes.)

La durée de vie de ces entités dépend de la puissance du mage qui l’a créée, ainsi que de la puissance des individus qui, soit croyaient dans cette entité, ou soit la nourrissaient pour que l’entité leur donne sa protection et son pouvoir. Et cela dépend aussi de l’ambiance psychique du monde.

Avec cela je veux dire que même si a toujours existé à travers les siècles des groupes d’hommes qui rendent hommage à ces entités qui ont été créées pour qu’elles leur apportent protection et richesses matérielles. Eh bien, si sur la Terre, la majorité des hommes étaient devenus bons, étaient devenus sensés, étaient devenus fraternels et spirituels. Alors ces entités artificielles seraient dissoutes automatiquement, même s’il existe encore un collège d’hommes pour lui rendre un culte quelconque.

Mais mettez d’un côté un groupe d’hommes qui lui rend culte, et mettez de l’autre côté à une humanité qui continue à dérailler, qui continue à voler, qui continue à violer, à tuer, etc. Et automatiquement vous comprendrez que ces entités sorties du néant par la volonté d’un mage, ces entités nocives continuent à exister et à être nourries.

Quand ce sont des entités qui ont été attachées à un lieu, comme c’est le cas dans certaines tombes en Égypte, mais aussi dans certaines parties du Tibet, en Amérique du Sud et ailleurs. Eh bien, ces entités restent tranquilles dans leur coin, car il y a une force qui les attache à ce lieu, car cela a été la volonté du mage de les attacher à cet endroit, et cette volonté est ce qui fait vivre l’entité, donc l’entité ne peut pas aller à l’encontre de cette volonté. Et par conséquent elle reste dans le lieu.

Par contre, quand certaines entités ont été crées par des mages itinérants, des mages qui n’avaient pas d’emplacement fixe, qui étaient pourchassés, ou qui tout simplement avaient l’envie éternelle de voyager, et qui donc s’étaient fait des entités pas fixées en un lieu, mais proches d’eux-mêmes et accrochées à eux-mêmes, pour aller partout où le mage allait. Alors ces entités-là sont tout à fait mobiles et continuent de polluer l’astral de la Terre, et continuent d’inspirer aux hommes à faire des choses qui ne devraient pas être inspirées, et continuent de se nourrir énergétiquement et par là même de grossir grâce aux mauvaises actions des hommes, à la guerre et à la violence des hommes.





8.  NETTOYAGE CYCLIQUE DE L’ASTRAL




Et c’est pour cela que cycliquement s’effectue un profond nettoyage dans l’astral, et plus particulièrement à chaque fois que l’on change d’ère. Alors, à ce moment-là, la hiérarchie des anges a la mission de nettoyer le « Ciel » de la Terre.

Et de quelle façon s’y prend cette hiérarchie ?

Non pas en livrant un combat direct contre « les forces du mal » comme on pourrait l’imaginer, mais cela ressemble quand même un peu à cela. Sauf que le lieu de l’affrontement ne va pas être l’astral mais bel et bien le plan physique et plus précisément sur les êtres humains.

Et avec cela je veux dire qu’étant donné que ces entités ne détiennent sa vie et sa puissance que par influence qu’elles exercent sur les hommes (car ce sont les hommes qui lui envoient de l’énergie), l’ange ne va pouvoir éliminer complètement ces entités qu’en faisant changer le comportement des hommes. Et lorsque parfois dans les écrits religieux ou ésotériques, ou même dans certains contes et fables, lorsque parfois on retrouve ce combat du diable et de l’ange à l’intérieur d’un homme, ou tout près d’un homme, eh bien l’allusion n’est pas tout à fait fausse.


Ce qui ne veut pas dire, car ce serait mal comprendre, qu’à côté de vous il y a une entité, un diable qui essaye de vous contrôler, et de l’autre côté il y a un ange qui essaye de l’en empêcher. Cela ne se passe pas comme cela : comme s’il avait deux chiens en train de se disputer un os, et l’homme qui est là entre les deux, serait la marionnette jalonnée de l’histoire.

Cela ne se passe pas exactement comme cela, parce que l’homme a la capacité de refuser la mauvaise influence de cette entité maligne. Et pour cela il suffit qu’il développe un tout petit peu de sens moral, un tout petit peu de spiritualité, et automatiquement ces créatures de l’astral ne peuvent plus avoir des points d’appui sur lui.

Alors les personnes qui ont développé un peu de lumière, elles ne peuvent plus être influençables par ces entités obscures. Par contre l’ange va devoir batailler énormément pour essayer d’empêcher à cette entité d’influencer à d’autres hommes.

Et au même temps que l’ange va essayer d’y faire face à ces entités malignes, il va devoir en premier lieu essayer d’éveiller à l’homme pour que celui-ci décide de ne plus être influençable, parce que c’est lui qui est en jeu. Ce n’est pas le Cosmos qui est en jeu, ce n’est pas même la Terre, mais l’homme lui-même. Et tant que l’homme ne connaît pas sa propre force, sa propre volonté, sa propre lumière, eh bien, il faut que l’ange le lui rappelle. Et l’ange lui dit :

« Attention, attention !  Ne te fais pas manger par ses entités !  Attention, ne te laisse pas influencer !  Pendant un temps je peux te protéger, mais très vite apprends à te protéger toi-même, car tu es un être divin, mais qui ne se connaît pas encore. »


Et il faut sans cesse leur rappeler aux hommes, et il faut sans cesse nettoyer l’astral, car en même temps que quelques entités sont dissoutes de cette manière-là. Ailleurs il y en a cent autres qui viennent d’être créées !

Grâce à Dieu !  Celles-ci sont beaucoup moins puissantes, car elles ne sont pas forcément créées par les mages, mais tout simplement par la peur des hommes, par l’agressivité des hommes, par les malaises sociaux, les problèmes des dictatures et des révolutions. Et ces entités-là n’étant pas individualisées comme le sont celles qui ont été crées par les mages, ces entités-là ne vont pas vivre très longtemps, mais peuvent quand même empoisonner l’atmosphère pendant un certain temps.

Et lorsqu’il s’agit de diriger des énergies, de préparer des filtres, de doser le degré d’énergie pour faire arriver telle ou telle couleur à tel endroit de la Terre, ou la faire descendre sur un certain sceau et sur un tel chakra de la Terre pour qu’il rayonne sur les hommes. Eh bien, lorsqu’il faut faire tout cela avec précaution, on se passerait bien de cette pollution !


Parce que même si ces entités ne durent pas longtemps, mais comme elles reviennent toujours et toujours, c’est en fait une pollution constante. Et c’est pour cela qu’il vous est demandé, autant que vous le pouvez, de participer à l’assainissement de l’astral de la Terre (au moins cela). Et en vous disant cela, je ne veux pas dire que vous allez, à la manière des anges, aller combattre le mal et vous trouver face à ces entités néfastes.

Vous n’aurez jamais à vous confronter face à face avec ces entités. Par contre si vous devenez des canaux pour que la lumière divine puisse descendre sur la Terre (et cela même si c’est dans une petite proportion) alors vous participez à la dissolution de ce qui est mauvais et de ce qui est funeste.

Et ainsi vous permettez aux anges ou aux maîtres, de pouvoir se concentrer sur les entités qui elles ont été parfaitement individualisée et qui peuvent vivre pendant des milliers et des milliers d’années, et embêter le monde pendant tout ce temps. Car si vous êtes capables de faire une part du travail. Eh bien, alors il leur reste un peu plus de force aux maîtres et aux anges pour faire l’autre part du travail.

(Ce travail quand il est fait en groupe, son effectivité est beaucoup plus grande que si vous le faites séparément. Mais même si vous êtes seul, vous pouvez vous connecter avec la Hiérarchie Blanche et alors votre travail sera aussi efficace. Et en plus, cela va vous générer un karma positif très bénéfique pour votre vie.)

Quand l’on vous propose de dynamiser la Terre par des méditations et par des prières. C’est justement pour faire cela. Pour nettoyer l’astral. Il ne s’agit pas de transformer à l’humanité du jour au lendemain et de s’attendre à ce que tout le monde devienne perceptible au bien et à la spiritualité. Cela il ne faut pas y compter. Par contre par les prières de groupe et par les visualisations de groupe, vous pouvez parfaitement nettoyer certaines parties de l’astral. Et ainsi et en conséquence, libérer à certaines personnes de ces entités nocives qui se génèrent par la méchanceté des hommes. Et certaines de ces personnes se trouvant libérées de ces mauvaises influences, elles vont pouvoir alors se laisser inspirer par le bien et aller vers la spiritualité.

Ce qui ne veut pas dire que vous aurez eu une influence directe sur ces personnes (car il faut respecter le libre arbitre) mais en l’ayant libérée, elle pourra faire le choix du bien et non plus rester soumisse au mal.





10.  L’ÉLAN CRÉATEUR DE DIEU SE TROUVE AUSSI DANS L’HOMME




Mais revenons à la question que vous m’avez posée. Donc, lorsque l’on parle dans l’enseignement ésotérique des feux, il faut comprendre que TOUT est feu, jusque la pensée elle-même, et jusque les symboles qui sont émis par la pensée. Et la conscience elle-même est un feu.

Parler de la pensée en tant que feu et l’imaginer comme tel, revient à dire que tout ce que la pensée va émettre va être doté d’un pouvoir (car l’énergie est un pouvoir). Et c’est là où l’on vient à parler de ce que dans l’ésotérisme on nomme « le feu électrique », qui est le pouvoir divin, car c’est le feu électrique le véritable feu du pouvoir, il n’y en a pas d’autre.

Lorsqu’un homme désire le pouvoir, que ce soit au niveau de sa personnalité, sur un plan très matériel, ou que ce soit à un niveau plus subtil, et qu’il désire acquérir un pouvoir paranormal, ou lorsque c’est tout simplement un fou qui veut dominer le monde. Tous ces désirs de pouvoir sont toujours incités par l’inspiration et la coexistence avec ce feu qui est en l’homme et qui est le feu électrique.

Ce feu au début est très mal interprété, exactement comme toutes les réalités divines sont mal interprétées par les hommes, et quand je dis mal interprété, je ne veux pas dire que l’homme est un bougre et que décidément il ne comprend rien à rien.

Non, absolument pas.

Je dis simplement que les êtres humains se trouvant dans un processus d’évolution, il est donc normal qu’au début ils vont manifester les principes divins de manière bourde. Et à mesure qu’ils vont évoluer, ils manifesteront ces principes de manières de plus en plus élevés.

En outre, les jeunes âmes se trouvant immergées dans la matière, il est normal que dans une première étape, elles vont interpréter de manière matérielle les réalités divines qu’ils portent. Et ainsi par exemple, le principe créateur de Dieu qui est dans l'homme et dans la femme, dans une première étape, ce principe créateur va s’exprimer à travers l'instinct de procréation, c’est-à-dire par la nécessité d'avoir des enfants.

C’est exactement le même principe, la même réalité qui s’exerce, mais si vous prenez cette réalité dans son point le plus haut, vous contemplez l’émanation créatrice de Dieu, et si vous prenez cette réalité dans son point le plus bas, alors vous trouvez tout simplement des hommes et des femmes qui ont envie de faire des bébés. Mais c’est exactement le même filon créateur, simplement vibrant à des niveaux différents.

Maintenant, lorsque l’homme et la femme ont fini de jouer au papa et à la maman, et qu’ils se disent :

« Eh bien, voilà cinq cents ou six cents vies que l’on fait des enfants et encore des enfants. Et ce n’est pas que cela me déplaise, mais je commence à être fatigué. Donc, je pense que je vais faire une pause d’avoir des enfants. »

Et ainsi progressivement le désire s’épuise, et quand je parle du désir, je ne parle pas du désir sexuel, mais tout simplement de la pulsion créatrice vécue au niveau de la matière. Alors l’âme dans son intérieur se dit :

« Mais j’ai encore envie de créer. Qu’est-ce que je vais pouvoir créer d’autre ? »

Et les idées lui viennent et il va vouloir créer depuis les choses les plus folles jusqu’aux choses les plus sensées. Ainsi par exemple, certains vont vouloir devenir des artistes et créer des œuvres pour transmettre une certaine beauté ou une certaine émotion. Tandis qu’autres vont vouloir créer des structures et vont devenir des architectes ou des ingénieurs, etc. Et autres vont vouloir aller plus loin et se créer eux-mêmes en tant que disciple, puis en tant qu’initié.

Les humains, ainsi au fur et à mesure de leur évolution, vont exprimer toutes ces lois (toutes ces réalités divines qui sont aussi en eux) de manières chaque fois de plus en plus élevées et de façon de plus en plus semblable à comme les exprime Dieu, c’est-à-dire de façon de plus en plus semblable à leur expression première.

Et en vous disant cela, n’allez pas croire que l'instinct de procréation est quelque chose de subalterne, parce que ce n’est pas ainsi. Au contraire, c’est une activité très importante, car d’elle dépend que les âmes puissent descendre sur le plan physique pour continuer à évoluer. Je dis simplement que c’est une étape dans votre développement et que tout est bien quand il s’effectue dans son temps. Et ici, je vous ai mentionné l'impulsion créatrice comme un exemple, mais ce n’est pas le seul, car il y a d'autres aspects de la nature humaine qui correspondent également aux réalités divines et que les humains manifestent actuellement dans leur expression la plus matérielle. Et à mesure qu’ils évolueront, ils vont exprimer ces réalités de plus en plus semblables à comme correspond son expression initiale sur le plan divin.

Mais revenons au pouvoir et revenons à l’homme et au feu.


Pourquoi est-ce que je dis que le feu électrique est le seul feu de pouvoir et même le seul pouvoir de l’univers ?

Tout simplement parce que lorsqu’il y a création, il y a au même temps mentalisation, car on ne peut pas éviter la chose.

Ce qui ne veut pas dire que Dieu pense d’abord et qu’il crée ensuite, parce que cela ne se passe pas ainsi. Voyez-vous, il y a émanation, et au même temps qu’il y a émanation, il y a création d’un mental que l’on pourrait appeler « le Mental divin » qui est tout simplement l’intelligence, soit le rayon trois.

C’est-à-dire que sitôt que vous créez une chose (que vous soyez Dieu, ou un ange, ou tout être créateur), peu importe) vous créez une chose et en utilisant le pouvoir de la création, la substance de la création ; au même temps que vous allez créer, sans véritablement prédéterminer la chose (mais simplement comme une fleur qui s’ouvre) au même temps une vie, une âme et une intelligence vont être données à la chose créée, car c’est indissociable.

Donc, il n’y a pas eu dans la création : un temps où Dieu a pensé. Un temps où il s’est gratté la tète et où il s’est dit : « bon, maintenant que vais-je créer ? ».  Puis un temps où il y a eu les hiérarchies archangéliques, et un temps où elles-mêmes se sont dit : « qu’allons-nous faire ? » et elles ont créé. Et puis un temps où est apparu l’homme dans son corps, un temps où il a eu un mental, et un temps où il aura une âme, etc.

Non

Tout cela vient au même temps.

Il y a eu Dieu, il y a eu les hiérarchies archangéliques, il y a eu les anges, il y a eu le plan physique et il y a eu les hommes.





11.  LE DÉVELOPPEMENT DE L’AUTO-CONSCIENCE




(L’auto-conscience c’est la capacité de prendre conscience par soi-même, de sa propre existence.)

Et quand les hommes sont apparus, ils étaient déjà pourvus en eux de ses principes supérieurs. Ils étaient déjà pourvus d’un esprit, d’une âme et d’un mental. Mais cela ne veut pas dire que l’homme détient déjà la maîtrise sur ces plans-là, car l’homme n’exerce en fait le mental véritablement que depuis peu de temps. Pourtant il en était déjà pourvu d'un mental depuis l’origine de sa création.

Cependant, et bien que le mental existe en lui depuis le début de son existence, la parcelle qui elle est allée jusque dans la matière. Cette parcelle que l’on pourrait appeler « l’unité personnalité ». Cette parcelle-là, elle ne pouvait articuler le mental, elle ne pouvait même pas articuler l’intellect parce que son corps physique et ses corps subtils n’étaient pas encore suffisamment développés et réceptifs pour pouvoir émettre cette activité.

Parce qu’en réalité vous ne pensez pas uniquement grâce au cerveau, et vous n’êtes pas dans un état de pouvoir penser uniquement parce que vous avez une conscience, donc un témoin. Vous pouvez penser parce qu’il y a tout un réseau de particules énergétiques qui crée cette capacité. Le siège physique, certes, c’est le cerveau. Le moteur c’est la conscience. Mais ce qui va permettre la prise de conscience qu’on est en train de penser, c’est le développement de l’auto-conscience, car le simple fait de penser n’est pas suffisant.

Les animaux pensent aussi, d'ailleurs ils pensent sans arrêt mais ils ne le savent pas. Ils ne sont pas conscients qu’ils sont en train de penser, même les arbres pensent !

Je vous l’assure. Même un arbre est capable de penser, de s’apercevoir qu’il fait chaud ou qu’il fait froid, qu’il a soif ou qu’il a trop bu. Même un arbre en est capable, mais il ne sait pas qu’il est en train de se rendre compte. Simplement il y a une réaction en lui, exactement comme un muscle lorsqu’on le pique, même s’il est dissocié admettons du cerveau, s’il est encore vivant, le muscle va réagir.

(Évidemment la pensée d'un animal, et encore plus la pensée d'un arbre, sont très rudimentaires. Ils ne vont pas se mettre à entamer des grands débats philosophiques, mais à leur niveau de développement, ils pensent aussi.)

Exactement comme lorsqu’on arrache le cœur d’un animal qui vient d’être tué. Pendant encore longtemps le cœur va continuer de battre, parce qu’il reste encore une énergie en lui. Mais cela ne veut pas dire que le cœur est conscient de lui-même, il fait simplement par automatisme un mouvement qui lui est naturel.

Donc, pour que l’homme puisse penser et savoir qu’il pense, il faut créer cette capacité, de la même façon qu’il y a dans l’œil la capacité de capter l’image, et il se trouve que l’image est reçue à l’envers, et il faut donc qu’à l’intérieur de l’œil il y ait quelque chose qui transforme la position de l’image pour renvoyer le cliché de façon correcte au cerveau.


Et de cette même façon comme fonctionne l’œil, la pensée fonctionne elle aussi.

Tout est donc : je vois, je me fais une pensée à propos de ce que je vois. Mais ce qui va me permettre de me rendre compte de ma pensée, donc d’être profondément conscient de ce que je vois, c’est le processus de renvoi d’image, c’est-à-dire le processus de miroir. Et ce processus de miroir prend sa place uniquement dans le corps astral.

Il a fallu donc qu’avant que les hommes puissent véritablement devenir auto-conscients et pleinement auto-conscients, comme cela est possible aujourd’hui (sans qu’il ait là une connotation spirituelle). Il a fallu qu’avant que vienne cette grande prise de conscience, cette grande capacité à voir et à se rendre compte, il a fallu donc que le corps astral soit parfaitement mis au point et qu’il soit en parfait fonctionnement.

Il a eu donc des âges où les hommes tout en disposant d’une pensée, car la pensée a toujours comme même fondamentalement existée à partir du moment où la Hiérarchie a décidé d’unifier les hommes. La pensée existait toujours, mais elle n’était pas aussi auto-consciente que ce qu’elle peut l’être aujourd’hui. Il a fallu donc à travers les âges, développer énormément le corps astral, ce qui a abouti à la catastrophe de l’Atlantide.





12.  LA RAISON OCCULTE DE LA DESTRUCTION DE L’ATLANTIDE




Cette catastrophe était dans une certaine mesure inévitable et ceux qui jugent les Atlantes en disant :

« Quelle peste avec ces gens-là, ils n’ont rien compris. Il a fallu qu’ils fassent chuter l’humanité. Ils ne pouvaient pas tenir leurs mains dans leurs poches au lieu d’agiter leurs baguettes de sorciers... »

Ceux qui les jugent de cette façon-là, ne comprennent pas l’histoire de l’humanité et le développement occulte de l’humanité, car il fallait pleinement développer le corps astral. Ce qui veut dire que le corps astral allait se trouver fortement exacerbé, car il allait se trouver être le lieu où les énergies allaient appuyer le plus fort, pénétrer le plus fort, et cela voulait dire aussi que les hommes allaient devenir beaucoup plus conscients à ce niveau-là.

Les Atlantes étaient donc extrêmement conscients au niveau de l’astral, ce qui a conduit à certaines personnes à dire que les Atlantes étaient soumis à l'astral. Ce qui n’est pas tout à fait vrai, car il y a une différence entre être conscient à un certain plan et être dans ce plan, parce que lorsque l’on est dans un plan, on n’est pas forcément responsable de ce que l’on fait.

Par exemple, les animaux ne sont pas responsables de leur violence. Ils vivent sur le plan physique, mais ils n’ont pas une conscience pour leur dire : « Attention ! Il ne faut pas agresser les hommes ».  Par contre, être conscient sur un certain plan veut dire être le témoin et par conséquent avoir la capacité de faire le choix.

Pour autant, même si c’était était inévitable que le corps astral des Atlantes devienne si immense et si boursouflé, que l’orgueil, la vanité et la folie les prennent un jour, ils avaient quand même la possibilité de faire le choix. C’est-à-dire qu’un homme, tout en étant poussé à l’extrême de ce qu’il peut supporter, en tant qu’individu social et en tant qu’individu appartenant à une race, il a quand même toujours la possibilité de faire un choix.

(Donc il ne faut pas aller aux extrêmes de tout blâmer sur les Atlantes ou de tout leur exonérer.)

Et il ne faut pas non plus penser que, comme il a fallu développer extrêmement le corps astral et que cela s’est passé chez les Atlantes. Alors s’ils sont devenus fous de pouvoir, ce n’est peut-être pas finalement leur faute. Puisqu’ils ont été les victimes d’un moment de l’évolution de l’humanité en subissant les énergies qu’envoyait la Hiérarchie à ce moment-là.

Il ne faut pas non plus penser de cette façon-là, car s’il est vrai qu’à chaque certain temps, les hommes sont soumis à une alchimie énergétique qui leur fera évoluer, et parfois cette alchimie n’est pas facile à vivre (comme c’est le cas aussi actuellement). Il y a quand même toujours positionné en eux, à l’intérieur de leur âme, le témoin qui lui donne à la personne la possibilité de faire le choix correct, parce que l’humain va se dire :

« Bon d’accord, en ce moment je passe par une mauvaise période, que ce soit au nom de ma propre alchimie ou au nom de l’alchimie de toute ma race. Je passe par une mauvaise période. Mais je n’ai pas le droit de sombrer dans l’exercice négatif des énergies que je reçois, car je dois toujours les utiliser de manière positive. »

(Et ceci s’applique aussi aujourd’hui, où sans importer la situation, cela ne doit pas être utilisé comme prétexte pour faire du mal aux autres.)

Lorsque cette alchimie est proposée de façon individuelle, le disciple est choisi, et il est rare les fois où le disciple renie le bien qui lui est fait et exerce dans le mal l’énergie qui lui est donnée. Par contre, lorsque cette alchimie est faite de façon globale sur toute l’humanité, les disciples ne sont pas choisis.

C’est pour tout le monde que cela se passe !

Et c’est quand le développement se passe pour tout le monde, que les acquisitions de pouvoir tombant sur des individus qui ne sont pas encore suffisamment dépouillés de leur nature obscure, que cela va prédisposer à des catastrophes et c’est ce qui s’est passé au temps de l’Atlantide et c’est ce qui a provoquer la destruction de l’Atlantide.

Donc, les personnes qui ont fait sombrer le royaume de l’Atlantide, car à cette époque-là, la république n’existait pas encore et il s’agissait bien d’un royaume. Ce royaume de l’Atlantide a été détruit. Non pas parce que ses prêtes les plus avancés sont devenus fous, mais parce que les prêtres les moins avancés sont devenus majoritaires et ils ont commencé à pouvoir manipuler les forces aussi bien que les prêtres avancés, mais avec folie.  Et lorsque le nombre des fous a prévalu sur la pureté des prêtres initiés, lorsque ce nombre a augmenté, alors l’Atlantide a sombré.

De la même façon, toutes les civilisations sont toujours emportées par le nombre. Jamais parce qu’à la tête, un maître s’est assombri, ou qu’un grand initié est devenu fou. C’est toujours parce qu’à cause de l’évolution, l’énergie qui est donnée, devient de plus en plus accessible à tous. Et cette énergie tombant sur tout le monde, développe les pouvoirs latents.

Et cette énergie arrive même chez celui qui en fait n’est pas encore prêt en tant que disciple. Et ce sont ces personnes-là qui devenant de plus en plus nombreuses, elles concurrent à faire s’écrouler les civilisations et concurrent à abimer la sagesse initiatique qui leur est donnée.


À partir de ce moment-là, que fait le Maître qui est à charge de cette civilisation ?

À partir de ce moment-là, le Maître qui est à charge de cette civilisation prend tout ce qu’il possède de Dieu et qu’il donnait aux hommes. Il roule ses papiers de la sagesse. Il remporte tous ses documents où sont marquées les phrases clés, les clés de pouvoir, les invocations aux anges et aux grandes entités. Et il emporte aussi la flamme qui est sur l’autel et qui sert de présence divine et de point d’initiation et de baptême.


À partir de ce moment-là, quand tout va mal, il emporte tout ça et il se retire dans la montagne en attendant une période meilleure. Mais il ne se dit pas en partant :

« Oh, quels humains !  Ils ne valent rien !  Décidément c’est toujours la même histoire qui recommence. Ils saccagent tout. Ils démolissent tout. Ils ne comprennent rien. Et voila que je dois repartir avec Dieu, sous ma cape, dans mon baluchon pour nous cacher maintenant. Décidément j’aurais mieux fait de rester à Shamballa ! »

Le Maître ne pense pas de cette manière-là, parce qu’il sait. Il connaît les cycles et il sait qu’immanquablement vont surgir des moments de ce que l’on pourrait appeler « une temporaire déchéance » et par conséquent d’une apparente chute de l’évolution.

Ces moments-là inévitablement vont arriver. Et longtemps avant, il commence déjà par se préparer en amoindrissant l’effet initiatique de sa présence. C’est-à-dire que de la même façon que l’énergie descend de plus en plus intensément pour faire évoluer les hommes (ce qui développe aussi par là même leurs points noirs qu’ils en ont, à fin que ces points noirs soient évacués). De la même façon, le Maître qui est en charge, commence à restituer sa lumière dans la loge des maîtres à laquelle il appartient, jusqu’au jour où finalement il ne reste de sa présence presque plus rien.

Et ceci, il le fait de façon progressive. Ce n’est pas qu’un jour, d’un seul coup il prend conscience que Dieu et lui ne sont plus les bienvenus et qu’il doit s'en aller. Il sait que cela va arriver et c’est pour cela qu’il se prépare. Il sait que c’est quelque chose de normal, comme vous, vous savez que c’est normal que votre enfant réagisse de telle ou de telle manière en fonction de telle ou telle circonstance. Vous n’avez pas besoin d’utiliser la voyance pour le savoir. Vous le savez. Vous connaissez la nature de l’enfant, la nature de l’événement, et vous ne pouvez qu’avoir raison en tirant cette conclusion.

De la même façon, le Maître sait ce qui va se passer inévitablement à la suite du travail de certaines énergies. Et c’est pareil à l’heure actuelle les Maîtres savent exactement quels sont les risques qu'il y a avec le travail qui se fait avec certaines énergies, et quelle est la part de l’humanité qui représente un danger, parce que cette partie-là des humains vont extérioriser de façon négative l’énergie qui descend.

Et c’est pour cela que dans l’évolution de l’humanité, il faut faire une chose et après l’autre. Et qu’on ne peut pas faire tout au même temps. Parce que contrairement à ce que les gens pensent, il faut faire la chose la plus principale d’abord, et puis faire les choses subalternes après.





13.  POURQUOI A ÉTÉ ÉCRITE LA DOCTRINE SECRÈTE ?




Ainsi par exemple, dans l’enseignement ésotérique qui vous est apporté, il semblerait normal qu’on vous donne d’abord les petites choses, parce qu’elles permettent d’attirer les gens et de conscientiser les gens. Et puis ensuite, une fois que les gens se sont intéressés, de leur donner l’information principale parce qu’ils sont prêts.

Mais en fait il faut faire l’inverse, et donc d’abord donner ce qui est très important, même si cela paraît incompressible aux hommes, comme c'est par exemple les explications sur la cosmogonie et les explications sur la réalité de Dieu, et comme cela a été fait par l’intermédiaire de certains Maîtres qui ont écrit avec l’aide de leur disciple : la Doctrine Secrète.


Pourquoi est-ce que dans un siècle où il était encore très difficile de parler des énergies, d’un seul coup, un être se lève et se met à expliquer du point le plus haut jusqu’au point le plus bas, la Création ?

Eh bien, la raison est tout simplement parce qu'en posant la chose principale d’abord, l’on se garde de créer des réseaux d’énergie discordants, et par là même, il y a construction d’un égrégore qui pourra un petit peu mieux aider à l’humanité.

Tandis que si l’on commence par inspirer des êtres de tous les niveaux pour commencer à parler un peu de Dieu, un peu des Maîtres, un peu des énergies, un peu des ondes de formes (comme cela se fait à l’heure actuelle). Eh bien, cela donne lieu à la cacophonie, et dans la cacophonie, il n’y a pas de direction et il n’y a pas de point de repère, donc pas de construction, et cela n’est pas valable.





14.  L’HOMME EST DESTINÉ À RECEVOIR LE POUVOIR DE DIEU




Pour comprendre la relation qu’il y a entre l’homme, son pouvoir créateur et le pouvoir que représente le feu électrique, il faut d’abord comprendre ce qu’est l’évolution humaine dans son ensemble. Car essayer de comprendre la nature du pouvoir divin, c’est au même temps étudier l’évolution de l’homme. Parce que c’est cela son aventure !

C’est ce que le cosmos lui propose à l’homme, c’est de devenir de plus en plus puissant. Pour autant, toute son évolution consiste à développer de plus en plus le pouvoir et la conscience.

Pourquoi aussi la conscience ?

Eh bien, justement pour pouvoir contrôler et utiliser de manière intelligente et sage le pouvoir de l’univers, et ainsi devenir à son tour un dieu créateur, une entité créatrice.

Si la conscience a été donnée à l’homme, ce n’est pas uniquement parce que l’homme a été fait à l’image de Dieu et que Dieu est une grande conscience. Si la conscience a été donnée à l’homme, c’est parce que c’est le moyen par lequel l’homme peut maîtriser la force qu’il est en train d'acquérir, car Dieu est aussi un grand pouvoir.

Et aussitôt que l’on conçoit que l’être humain va recevoir le pouvoir de Dieu, alors automatiquement la logique nous dit que :

- d’abord que l’homme doit développer la sagesse, l’intelligence et le discernement pour qu’il n’aille pas utiliser incorrectement ce pouvoir et finisse par faire des dégâts,
- ensuite que l’apprentissage de ce pouvoir doit être progressif,
- et finalement qu’il va devoir développer la conscience de son pouvoir, et c’est là où vous avez de la difficulté à suivre.

Qu’est-ce j’entends par la conscience de sa puissance et pourquoi je dis que c’est à ce moment-là vous vous avez du mal à suivre ?

Je le dis parce que, qui peut venir m’affirmer être conscient de sa divinité ?

Vous savez tous que vous êtes Dieu, vous l’avez lu, vous le croyez, vous l’intuitionnez, cela vous parle, vous l’acceptez. Mais la conscience de la chose, elle n’est pas acquise.

Savoir que l’on est Dieu ce n’est pas du jour au lendemain se lever avec l’ego super enflé et se dire tout glorifié :

« JE suis Dieu ! »

Ce n’est pas non plus devenir hyper conscient à toutes les réalités divines (que tout est lumière, tout est amour, etc.).

Se lever un matin et savoir que l’on est Dieu, c’est sentir non seulement que l’on est conscient, mais que grâce à cette conscience et par cette conscience, on est au même temps une puissance immense.

Car voyez-vous, puissance et conscience vont ensemble. Cela est indissociable. Et c’est justement le problème qu’a l’homme au cours de son évolution, car au même temps que pour devenir de plus en plus conscient, il lui faut de plus en plus de l’énergie (donc un certain pouvoir). Mais si on lui donne plus d’énergie, il se peut qu’il cherche à développer plus son pouvoir et pas nécessairement aussi sa conscience. Et c’est ce qui va donner lieu à l’apparition d’un tas et d’un tas d’individus ayant beaucoup de pouvoir mais l’exerçant à mal.

Ce qui fait qu’inévitablement les Maîtres qui guident l’évolution de l’humanité savent à l’avance les obstacles qui auront lieu. Et ainsi, le mage noir qui soudain surgit sur la route n’est pas une surprise pour eux. La surprise c’est peut-être le nom qu’il porte :

« Tiens, je ne m’attendais pas à que ce soit Paul ou à que ce soit Jacques qui devienne comme cela, mais je savais qu’un mage noir existerait, car cela est inévitable. »

Donc, au fur et à mesure que vous vous développez, vous devez comprendre que vous ne développez pas seulement la conscience, c’est-à-dire votre capacité à contempler Dieu dans toute son immensité (et ainsi de pouvoir voler dans les grandeurs de l’univers et des autres plans d’existence). Mais qu’au même temps vous êtes en train de développer le pouvoir. Et ce pouvoir dans l’homme se trouve logé tout au bas du chakra racine et c’est ce que l’on appelle la kundalini.


Mais en fait, la kundalini n’est que l’aspect visible d’un feu encore plus puissant et qui est le feu électrique et qui est le véritable pouvoir de l’âme.





15.  L’ASPECT OCCULTE DE KUNDALINI




Il y a toujours et c’est inévitable, un aspect exotérique (public) et un aspect ésotérique (occulte). Pour toute chose cela existe. Il y a donc un aspect exotérique qui est donné d’abord aux gens, un aspect qui est vrai, certain, mais qui n’est pas nécessairement l’ultime vérité, et il y a un aspect qui reste caché, et cet aspect-là, lui est l’ultime vérité.

Et dans la constitution occulte de l’homme c’est la même chose, il y a donc la kundalini, que beaucoup de clairvoyants peuvent percevoir, dont beaucoup de livres en parlent, que l’on peut même manipuler si on a un certain pouvoir et que l’on sait le faire. Mais la kundalini n’est que l’aspect visible d’un feu encore plus puissant qu’est « le feu électrique de l’homme » et qui est le véritable pouvoir de l’âme.

Ce feu sacré n’est pas manipulable par les hommes communs, ce feu sacré n’est pas kundalini, mais par extériorisation de sa radiation, par concrétisation de sa substance, ce feu sacré va générer (dans un niveau vibratoire plus dense) à la kundalini.

Et en fait, ce feu sacré lui-même ne se révèle dans l’être humain que lorsque kundalini a été parfaitement maîtrisée, c’est-à-dire lorsque la kundalini est montée jusqu’au chakra coronaire et que partout lors de sa montée, elle a pu rencontrer seulement la pureté de l’intention de l’adepte.


Et c'est à ce moment-là seulement que le feu sacré se manifeste, et c’est à ce moment-là que tout paraît possible au Maître, du moins pour celui qui le regarde de l’extérieur et contemple avec stupéfaction les miracles qu’il accomplit.

Tandis qu’un homme qui a réussi à lever sa kundalini va pouvoir exercer certains pouvoirs mais pas tous, et il ne va certainement pas pouvoir se garder de la mort. Malgré les grands pouvoirs qu’il puisse développer, il va mourir comme les autres. Par contre, celui qui a allumé le feu sacré en lui, non seulement sa vie devient éternelle à vos yeux, mais toutes les actions lui semblent possibles.

Ainsi par exemple, il pourra guérir toutes sortes de maladies, même les plus graves, celles qui paraissent incurables, parce que le feu sacré a le pouvoir de bruler le karma de l’autre, et ainsi en le brulant, la manifestation de ce karma s’élimine.

Par contre, imaginez quelqu’un qui a développé énormément le pouvoir de kundalini (soit dans ses vies antérieures, soit par des moyens magiques) et se retrouve dans cette vie avec la kundalini éveillée jusqu'à un certain degré, ce qui va par exemple lui permettre d’être un véritable guérisseur. Eh bien, cette personne va pouvoir guérir avec son pouvoir, mais uniquement dans la mesure où l’autre est guérissable en face du pouvoir de la kundalini. Mais par contre il ne va pas pouvoir guérir en tant que rédempteur. Et c’est pour cela que beaucoup de gens qui sont passés par les mains des guérisseurs et que tout semble réglé, s’aperçoivent quelques mois plus tard, que le problème réapparaît.

Comme cela ce fait ?

La raison c’est parce que le guérisseur, par le pouvoir de la kundalini, il a pu arranger certaines choses sur plan physique. Mais il n’a pas pu (soit dans le corps astral, soit dans le corps de l’âme) véritablement enlever la source de la maladie. Chose que pouvait pourtant très bien faire Jésus, lorsqu’il disait : « va tes péchés te sont pardonnés ».


En fait Jésus n’avait pas besoin de savoir de quoi l’autre soufrait, de savoir pourquoi il était malade. Il voyait le péché, il le brulait et l’autre était guéri. Cela se faisait par l’action de ce feu que tout Maître a nécessairement pleinement déployé, et qui vient longtemps après la montée de la kundalini, car la kundalini commence à bouger dès que vous recevez une quelconque initiation.

Même si vous allez dans une école ésotérique quelconque sur la surface de la terre, une école ésotérique qui ne vous paraît même plus détenir l’affiliation initiatique, mais qu’il y a quand même encore un égrégore, certains mots de pouvoir, certaines formules, certains symboles qui sont chargés et qui peuvent effectuer une petite initiation chez les hommes. Eh bien, même cette simple petite initiation peut provoquer des mouvements de la kundalini et des accélérations de la kundalini.

Ce qui ne veut pas dire qu’à partir de demain vous devez vous précipiter vers toutes les écoles ésotériques qui existent (et dont je précise que la plupart sont frauduleuses) pour obtenir toutes les initiations possibles espérant ainsi commencer à élever votre kundalini. Car vous allez perdre votre temps, parce que si vous n’avez pas un contrôle sur ces mouvements, alors kundalini s’endort à nouveau. Mais je vous le commente pour vous expliquer que vous pouvez rencontrer partout des moyens pour faire monter kundalini, mais vous n’allez pas évoluer pour autant.

Il y a par exemple des personnes, qu’en ayant chuté par accident sur leurs anches, ont senti une colonne de feu se lever dans leur dos et leur octroyer par là même au lendemain un pouvoir : soit la double vue, soit la guérison, soit la capacité d’entendre des voix, ou n’importe quoi d’autre.

Comment cela est-ce possible ?

Parce que si cela peut se faire de manière aussi simple, alors il faut que tous les disciples dès demain s’entraînent à chuter du plus haut escalier qui existe dans la ville, et ça marchera !

(Ici Pastor est sarcastique, donc ne le prenez pas de manière littérale, parce que ces cas qu’il mentionne sont très rares et j’ai le soupçon que ces personnes à qui leur est arrivé cet éveil de la kundalini par un accident, elles avaient déjà un certain développement préalable effectué dans ses vies antérieures, car la plupart des gens qui sont tombés, la seule chose qu’ils ont senti monter dans leur corps, ce fut une grande douleur...)


Ce n’est pas que je mette en doute votre immense sagesse, oh vénérable gourou, mais vous êtes sûr qu’ainsi je vais réveiller la kundalini ?
Mais puisque je te dis que c’est ainsi comme je l’ai réveillée, et si cela ne fonctionne pas à la première, alors on répète et on répète jusqu’à ce que cela marche !


Si la montée de la kundalini ne peut pas à elle seule illuminer l’individu (et contrairement à ce que certaines écoles et certains instructeurs disent, mais qui ne savent pas vraiment de ce qu’ils parlent), c’est parce qu’il existe un autre feu qui lui est voilé. Ce feu est l’aspect occulte du pouvoir de l’homme et c’est-ce que l’on appelle dans l’occultisme « le feu sacré » ou « le feu électrique ».

Et même si pour le moment, vous n’avez pas encore accès à ce feu dans toute son intensité, pour que vous vous fassiez une idée de ce que ce feu est, sachez que c’est le même feu qui circule dans votre système nerveux (évidemment dans un degré d’intensité beaucoup plus petit).

Et en fait, la meilleure façon pour rencontrer ce feu électrique, même si c’est dans son point d’extériorisation le plus bas, mais pour essayer de l’expérimenter quand même, il faudrait que vous puissiez descendre votre conscience jusque dans les flux vibratoires qui ont lieu dans votre système nerveux. Et là, vous commenceriez à comprendre ce qu’est la puissance, ce qu’est votre véritable pouvoir.


Pourquoi est-ce dans le système nerveux que vient se manifester physiquement la puissance de l’homme qu’est le feu électrique ?

Eh bien, c’est parce que le système nerveux est l’endroit du corps qui est encore suffisamment subtil pour être un réseau d’énergie, et qui est aussi suffisamment concret pour être en relation directe avec toute la vie physique de l’individu et de sa vie émotionnelle. Cela fait donc un rapport direct entre l’âme de l’individu et la personnalité de l’individu.

Et pour aller un peu plus loin dans mon explication, j’ajouterais que le sang, lui, est l’aspect le plus concret, le fluide le plus physique de l’âme en tant que conscience. Et c’est pour cela d’ailleurs que durant la messe, mais aussi autrefois durant les rituels, il est question du sang (durant la messe, il est question du sang du Christ, et pendant les sacrifices, il était question du sang d’un animal, ou d’une vierge, ou d’un adolescent, etc.).

Chaque fois que le sang est évoqué (que ce soit en pensée ou de manière concrète), c’est l’âme qui est par là même symbolisée. Alors que, dès que le mage prend l’épée ou le bâton, c’est en fait le feu électrique qui est symbolisé.

Et c’est pour cela aussi que le rituel est en fait le plan de convergence de tous les états de l’homme, de toutes les activités de l’homme et de tous les développements de l’homme.





16.  DANS LE FUTUR LA FRANC-MAÇONNERIE ET AUTRES ÉCOLES INITIATIQUES VONT S’ÉCROULER



Toutefois, en vous disant de l’importance que peut avoir un rituel, je ne veux pas dire que dès demain il faut vous précipiter dans toutes les loges ésotériques, maçonniques ou autres qu’existent, comme si c’était là l’endroit où se passerait votre évolution.

Non

Car en fait, il existe diverses façons de procéder dans un rituel, et l’on peut être simplement observateur dans un rituel, comme cela se passe par exemple durant la messe.


D’ailleurs pour nous (selon notre appréciation personnelle) il serait plus favorable qu’un rituel tel que la messe, devienne quelque chose où les individus puissent eux aussi agir, où ils puissent avoir une part active, pour ainsi entrer un peu plus dans la ritualité future qui existera, où chacun aura une part active et où il n’existera plus d’une part un maître de cérémonie, des agents de la cérémonie, qui sont ceux qui se bénéficient le plus du rituel. Et puis de l’autre côté, ceux qui ne sont que des spectateurs. Tout le monde devra participer pour réunir en fait à l’intérieur d’un culte, toutes les énergies, tous les rayons !

Aujourd’hui lorsque vous allez à la messe, qu’est-ce qui se passe ?

Tous les rayons se manifestent durant la messe, c’est certain, mais uniquement pour l’officiant, donc pour le prêtre ou pour le curé, mais pas pour les personnes qui assistent. Pour les personnes qui assistent, il n’y a que le sixième rayon qui vibre en elles. Tandis que pour l’officiant vibrent tous les rayons, parce que c’est lui qui manipule toutes les énergies, parce que c’est lui qui est l’action, tandis que les autres sont seulement des observateurs. Et c’est ainsi pour les divers autres cultes religieux.

Donc pour que toutes les personnes présentes se bénéficient de toutes les énergies qui se manifestent pendant la messe, il faut que chacun ait un moment pour lui-même. Un moment pour être un moyen d’action comme l’est le curé. Il faut donc que le culte puisse devenir utilisable par tous et qu’une sorte de messe existe (et elle existera) où chacun pourra officier de la façon comme s’officie en fait dans les groupes ésotériques tels que la maçonnerie à l’heure actuelle. Mais pour être juste, il faudrait dire qu’en fait, c’est la maçonnerie qui va devenir de plus en plus ressemblante à la messe.

Par quel phénomène ?

Tout simplement parce que la maçonnerie va s’ouvrir à l’extérieur et va faire son action de service auprès de l’humanité (ce que faisait d’ailleurs l’église autrefois) c’est-à-dire son action d’initiation des masses.

(Dans un aspect ésotérique, l’église à travers de la messe, le baptême et autres rituels qu’elle effectue, a permis que les humains reçoivent de manière massive certaines initiations qu’ont reçues avant de manière individuelle les disciples. Et la maçonnerie va reprendre ce labeur lorsqu’elle s’ouvrira vers l’extérieur.

Et ainsi en incorporant ses rituels dans la messe du futur, la maçonnerie va initier les gens de manière massive aux initiations maçonniques. Ce qui jusqu'à présent était seulement réservé à ses membres. Et il faut savoir que dans un aspect énergétique, les initiations maçonniques sont des initiations plus élevées que celles données par l’église.

Et donc, c’est de cette manière que l’humanité avance progressivement, par le sentier initiatique. Évidemment à un rythme beaucoup plus lent et beaucoup plus retracé que le rythme qu’ont les disciples.)

Ce qui restera de la maçonnerie va devoir le faire. Ce qui va par là même redéfinir complètement à la maçonnerie, car jusqu’à présent, la franc-maçonnerie a plutôt été quelque chose qui a été maintenu dans un certain hermétisme. Et puis il y a un grand antagonisme entre les francs-maçons et les religieux.

Il y a les religieux d’un côté et les francs-maçons de l’autre côté, et jamais on se regardait en face, « nous ne sommes pas de la même maison » se disent-ils. Mais pour les humains qui sont la raison de l’existence de ces organisations. Pour vous qui êtes le but de cette action.

Tout sera transformé !

Et il faut que pour cela la maçonnerie s’écroule, s’écroule complètement, qu’elle soit complètement mise à bas, à bas de son pouvoir et aussi à bas de sa réputation, car quand quelque chose s’écroule, ce n’est pas simplement les maîtres qui coupent l’énergie et qui ferment le tuyau. Cela veut dire que dans tous les aspects de la manifestation de la chose, l’écroulement a lieu. Ce qui fait que si une chose existe énormément sur un plan physique. Alors, tout ce qui peut avoir lieu comme moyen de destruction sur le plan physique, tous ces moyens vont être mis en action.

Or il se trouve que la franc-maçonnerie à l’heure actuelle occupe une certaine place privilégiée. Eh bien, cette place lui sera retirée, non pas par verdict divin, mais parce que tout simplement lorsque l’énergie se retire (parce qu’une forme doit cesser d’exister) un phénomène de destruction s’entame, ce qui se répercute sur tous les plans de vie de cette entité, de ce groupe, ou de cette organisation.

Donc, il y aura à la clé de la plupart des grands groupes ésotériques connus à l’heure actuelle, que ce soit la franc-maçonnerie, mais aussi d’autres groupes que vous connaissez peut-être moins publiquement. Il y aura à la clé de leur déclin, des grandes histoires publiques, des gros problèmes de réputation, et tout sera cassé.

Il y aura aussi des problèmes dans la transmission initiatique. Ce qui veut dire que les officiants ne ressentiront plus du tout, ni l’énergie passer, ni la vérité comme étant existante, ce qui mettra leur foi énormément en défaillance. Ce qui par là-même appauvrira le renouvellement du personnel et ce qui par conséquent va réduire la chose à zéro. Mais ce n’est que lorsqu’un individu est mort qu’il peut renaître.

Ce que symbolise le phœnix

Pour autant, ce n’est que lorsque toutes les sociétés initiatiques seront complètement déchues, qu’un nouvel ordre véritable pourra resurgir. Et quand cette destruction aura lieu, il ne faut pas courir dans tous les sens en vous plaignant que plus rien n’existe, en vous arrachant les cheveux et en vous disant :

« Mais je ne comprends pas. Cette école ésotérique était très bonne et voilà qu’elle est complètement déchue. Je n’arrive pas à savoir ce qui se passe. Toutes les loges qui pourtant avaient un bon fondement s’écroulent. Et non seulement plus personne ne veut plus y adhérer, mais ceux qui restent, détruisent presque comme à plaisir ce qui existe encore. »

Si vous ne comprenez pas pourquoi s’effectue cette destruction. Alors vous ne pourrez pas la laisser avoir lieu sans une réaction de désespoir. Et vous allez essayer de consolider la vieille baptise, la vieille école, mais vous allez vite vous rendre compte que vous ne pouvez rien faire, que vos efforts sont inutiles. Ce qui va vous faire douter énormément des Maîtres. Et vous allez les répudier, à eux et à leurs enseignements. Et vous allez aussi répudier aux personnes qui assistent encore en vous disant : « mais ce sont eux qui ne sont pas assez évolués ».

Erreur. Les gens sont simplement appelés ailleurs.

Si vous ne voyez pas le signe des temps, vous allez être terriblement confondu et vous allez répudier l’enseignement ésotérique et même à Dieu. Et ce mépris va sûrement vous nuire dans votre développement qui vous a couté tant d’efforts.

Par contre, si vous pouvez comprendre la raison de cette destruction, il se peut que vous soyez même disposé à participer à sa destruction. Certes, de manière intelligente, mais vous le feriez pour que le changement ne soit pas trop brusque et ainsi aider aux autres qui sont confondus. Et c’est pour cette raison que je vous informe : pour que vous sachiez ce qui va se passer et puissiez agir avec discernement.

Donc, il ne faut pas perdre votre énergie, perdre votre temps à essayer de consolider ce qui existe encore. Mais il faut investir dans ce qui est à venir et qui est tout simplement une forme plus élevée de ce qui est actuellement l’expression de la sagesse divine.

(Par « expression de la sagesse divine » il faut considérer les églises dans son aspect exotérique, et les institutions hermétiques dans son aspect ésotérique.)

Et la forme actuelle de cette expression est sans doute très belle et très digne de votre attention et c’est pour cela que vous l’appréciez tant. Mais pour que cette expression ait une existence et une utilité dans le nouveau monde qui est en train de se créer, il faut désincarner sa forme. C’est-à-dire prendre l’essence de la forme et la replanter dans un autre endroit, parce que c’est uniquement dans cet autre endroit (c’est-à-dire dans ce nouveau monde) que l’essence pourra fleurir à nouveau.

Ce qui ne signifie pas que dès demain vous devez rechasser toutes les institutions ésotériques qu’il y a dans le monde. Simplement je vous dis ceci afin que vous puissiez comprendre ce qui va se passer et ainsi vous ne soyez pas perdus dans les déchéances temporaires qui surgiront et qui ne sont que des apparences, puisque l'effondrement est pour aboutir à quelque chose de mieux. À une expression encore plus élevée de la divinité.

Entre-temps vous pouvez continuer à aller dans les vieilles expressions de la sagesse qui existent. Mais faîte-le avec intelligence. N’allez pas pour vous installer, mais pour vous instruire, pour mieux comprendre l’enseignement et aussi pour vous fortifier. Et ainsi vous pourrez travailler mieux et plus effectivement sur ce qui est à venir.


Et qu’est-ce qui est à venir ?

Car si je vous envoyais simplement dans l’inconnu, sans vous donner au moins une idée de ce qui vous attend. Alors mon discours serait incomplet.

Donc qu’est-ce qui est à venir ?

Ce qui est à venir est-ce qui est pressenti en général dans les clichés qui circulent à propos du Nouvel Âge, où en fait, la religion est remplacée par la sagesse, et où l’esprit de groupes des fraternités occultes est remplacé par la fraternité planétaire, et où les efforts d’illumination connus individuellement par les hommes, deviennent alors un but universel.

C’est-à-dire que les hommes ne travaillent plus uniquement sur leur propre devenir, comme cela se passe si souvent à l’heure actuelle, mais qu’ils vont travaillent en formation de groupes, de manière à pouvoir élever à l’humanité dans son entier, car alors l’humanité sera connue et conçue comme une entité planétaire.

Cela revient donc à dire que les hommes de ce nouveau monde auront, non pas simplement la conscience d’eux-mêmes, c’est-à-dire une conscience individuelle, mais qu’ils commenceront à montrer aussi une conscience planétaire.

Parce qu’il faut savoir que les hommes ne sont pas les seuls à évoluer et ils n’évoluent pas uniquement pour devenir un disciple, puis un adepte, puis devenir un Maître. En réalité ils forment un grand Être cosmique que vous appelez l’humanité, et cet être connaît aussi des états d’âme, des états de conscience, et connaît aussi des moments initiatiques, exactement comme l’individu connaît des moments initiatiques lui aussi.


Quand cet être cosmique connaît un moment initiatique (comme cela se passe à chaque passage d’une ère à une autre) automatiquement toutes ses cellules, c’est-à-dire tous les hommes vivent une initiation (même sans l’avoir mérité) et connaissent un état de conscience différent. Mais pour y arriver, il faut que la majorité des humains aient fait un effort d’évolution, et aussi que la majorité des individus soient réceptifs.

Cela fonctionne exactement de la même façon que lorsque vous voulez déclencher un état de conscience dans votre intérieur, et vous savez très bien que pour y arriver vous devez passer par une purification physique préalablement.

Et que fait cette purification physique ?

Ceux qui ne connaissent pas grand-chose vont croire que c’est pour ôter les toxines du corps et ainsi pouvoir présenter une matière propre. Et c’est vrai, c’est une partie, mais quel est le but ?

Le but est qu’à travers de cette purification, vos cellules vont être conscientisées, car ce n’est qu’en apportant auprès de l’initiateur un corps où vous (et vos cellules qui vous composent) sont conscientisée au point le plus profond que vous avez pu faire. Ce n’est qu’en apportant donc tout cela que l’initiation peut avoir lieu. Et cela fonctionne pareillement avec cet être cosmique qu’est l’humanité.





17.  POURQUOI LA PENSÉE POSITIVE NE FONCTIONNE PAS TOUJOURS ?


Vous n’êtes pas dissociés de vos cellules, car tout ce que vous pensez, vos cellules le pensent aussi, par reflet.

Pour autant, chaque fois que vous pensez à quelque chose, cette pensée créée des vibrations qui vont programmer à vos cellules. Et à toutes vos cellules !  Sans importer que ce soient les cellules du sang, ou les cellules du foie, ou de la moelle épinière ou des cheveux, peu importe.

Vos cellules n’ont pas la capacité de distinguer si ce qui est envoyé est bon ou mauvais, simplement elles reçoivent une impression générée par la vibration de votre pensée. Une impression qu’elles ne peuvent pas juger, qu’elles ne peuvent même pas répéter. Elles vont simplement se modeler à cette impression.

Ce qui fait que lorsque vous êtes en déséquilibre physique, lorsque vous êtes malade par exemple. Si vous êtes trop conscient d’être malade, ou si vous pensez trop à votre mal formation, ou à votre problème physique, ou à votre incapacité à ceci, ou à votre incapacité à cela, ou à votre diminution d’une capacité. Alors vous ne faites que renforcer le problème.

Donc, si vous voulez vous libérer de cette situation, vous devez faire l’inverse. Mais quand je dis faire l’inverse, cela ne veut pas dire qu’il faut maintenant  leur parler à vos cellules en leur disant :

« Eh bien, maintenant, mes petites copines, vous allez penser complètement autre chose. On va s’imaginer être très grand, très fort, très jeune, éternellement jeune... »

Vous ne pouvez espérer que la chose va changer simplement parce que maintenant vous décrétez le contraire.

Alors,

Quelle attitude faut-il avoir entre ses deux extrêmes ?

Il faut avoir une attitude juste, et pour cela il faut estimer ce qui est adéquat, car vous ne pouvez pas espérer passer d’une incapacité que vous connaissez et que vous avez renforcée pendant des années et des années avec vos pensées, à tout le contraire du jour au lendemain.

Par exemple, pour quelqu’un qui a des problèmes de la vue, il ne faut pas imaginer qu’en les ordonnant à ces cellules le contraire, il va maintenant avoir une vue extrêmement aigüe.

Pourquoi ?

Parce que si depuis des années et des années, vos cellules se sont habituées à créer une incapacité. Et maintenant, tout d’un coup, elles reçoivent l’ordre contraire de créer la capacité de la vue, vos cellules ne vont pas obéir, parce qu’elles vont réagir comme si ce nouvel ordre était un faux ordre.

Vos cellules vont réagir exactement comme réagiraient les soldats d’une armée si tout d’un coup un général donnerait un ordre contraire à ce qu’ils sont habitués à faire. Par exemple qu'il dise :

« Offrez des fleurs à l’ennemi au lieu de l’attaquer. »

Les soldats vont penser que ce général est devenu fou et pour autant, ils ne vont pas l’obéir et ils ne vont pas exécuter son ordre.


Avec vos cellules cela fonctionne pareil, donc si vous voulez obtenir des résultats, il faut petit à petit renverser le processus.





18.  IL FAUT DESCENDRE LA CONSCIENCE À L’INTÉRIEUR DU CORPS POUR COMPRENDRE SA MALADIE ET POUVOIR GUÉRIR



Cependant, quand on veut véritablement guérir, le premier pas qu’il faut faire c’est prendre conscience de la faiblesse qui produit ce problème, parce que la plupart des gens ne sont pas conscients de ce qui causse cette faiblesse. Ils se disent :

   -  « Quelle mauvaise chance, j’ai la vue qui diminue. »

Et ils se mettent des lunettes. Mais est-ce qu’ils font une véritable recherche pour savoir pourquoi leurs yeux commencent à faiblir ?

Non, simplement ils font le constat et ils réagissent en s’achetant des lunettes.

Par contre s’ils descendaient leur conscience à l’intérieur de leurs yeux et sentaient la faiblesse qu’il y a en eux, alors ils seraient plus capables de diriger l’énergie par sa pensée pour résoudre cette situation.

Et ainsi par exemple, la personne qui fait cela va s’apercevoir que le problème n’est pas l’œil, et que pour autant il ne faut pas envoyer des ordres aux cellules qui composent l’œil, il va s’apercevoir que le problème vient d’un échange chimique qui est mal équilibré et qui se fait très mal entre les glandes qui se trouvent à l’intérieur du cerveau, qui se trouvent juste derrière les yeux, en profondeur dans le cerveau.


Et à partir du moment où l’individu sait que c’est cette glande-là qu’il faut soigner, parce que le fait d’être descendu dans son organe lui aura révélé la situation exacte et le lieu exact du problème. À ce moment-là, il ne va pas envoyer des ordres à l’œil, mais il va envoyer des ordres à sa glande pituitaire, et là, petit à petit, il va renverser le processus. Et si vraiment il a la foi, si vraiment il veut se donner la peine, s’il juge cela comme étant utile, eh bien, il peut arriver à effacer complètement sa faiblesse.

De la même façon pour tous les autres problèmes, il faut toujours regarder l’endroit où est le foyer, mais on ne peut pas prendre conscience de l’endroit du foyer que si l’on descend dans son problème, que si l’on descend dans son traumatisme, que si l’on descend dans sa maladie, que si l’on descend dans son ulcère.

Et si l’on descend par exemple dans l’ulcère, alors les médicaments deviennent inutiles, car on commence à travailler sur l’endroit exact. Mais tant qu’on ne descend pas dans l’ulcère, eh bien, on doit prendre des médicaments, parce qu’on ne se sent pas responsable de son ulcère. On se dit :

« C’est les nerfs, et si j’ai les nerfs si tendus, c’est à cause de mon patron, ou bien c’est à cause de ma femme, ou c’est à cause de mon mari, ou c’est à cause de ma mère, ou c’est à cause des feux rouges, etc., etc. »

Mais si au lieu d'esquiver le problème en blâmant les autres, on descend dans l’ulcère, alors on va s’apercevoir où est réellement l’endroit du stress, et ce n’est peut-être pas le patron, ou du moins le patron n’est qu’une cause parmi tant d’autres. Mais que la cause principale est quelque chose de plus profond et de plus personnel qui n’a pas forcément à voir avec les autres. Et à partir de ce moment-là, vous pouvez véritablement vous soigner.

Donc, quand vous êtes malade ou quand vous avez des difficultés avec votre tempérament. Pensez toujours au moment de la crise, pensez toujours à descendre et à essayer de voir votre maladie, ou de voir votre déséquilibre, de voir votre problème. Parce que c’est en descendant avec le témoin qui est votre conscience, c’est en descendant dans le cœur du problème que vous pourrez être votre propre médecin.

Personne ne peut le faire pour vous, pas même le guérisseur (seulement quelqu'un comme Jésus-Christ, qui lui est capable de bruler le karma pour vous). Par contre, vous pouvez tout pour vous-même si vous descendez. Mais descendre et regarder n’est pas une chose facile.

Faire monter la conscience pour contempler Dieu n’est pas une chose facile, et la faire descendre pour contempler la cellule, ou pour contempler le fonctionnement d’un organe n’est pas une chose facile non plus, car c’est exactement la même difficulté. Donc, autant que vous avez de talent pour méditer, pour monter, vous en aurez pour descendre, pour contempler votre matière ou les processus de son activité. Et par là-même vous pourrez les réparer.





19. LE POUVOIR DE DIEU




Avant de terminer la conférence, je voudrais vous parler un peu plus sur le pouvoir de Dieu. Ce que les initiés appellent le feu électrique et qui ne doit pas être confondu avec la conscience de Dieu, qui est le feu cosmique, car si bien tout est feu (c’est-à-dire ÉNERGIE) le feu électrique est complètement différent parce qu’il s’agit d’une seule et même substance qui est le Pouvoir divin.

Le feu électrique ne réfléchit pas, il est pourtant une intelligence, c’est certain. Cela lui est donné, car pour pouvoir être un feu constructeur, il faut être intelligent. Cependant, c’est une intelligence qui n’est pas individualisée, ce qui fait que ce feu-là est la substance avec laquelle les hiérarchies angéliques et archangéliques vont travailler. Ce n’est pas une substance qui va donc donner lieu elle-même à une hiérarchie d’êtres, comme cela est le cas pour les autres feux.

Le feu électrique n’est qu’une substance et il n’y a pas de hiérarchie attachée au feu électrique. On ne peut donc pas rencontrer l’ange du feu électrique ou l’archange du feu électrique, car il n’y a pas une hiérarchie des êtres qui vont du point le plus haut au point le plus bas qui sont la forme et l’extériorisation du feu électrique (comme cela se passe avec les autres énergies). Le feu électrique c’est ce qu’on peut appeler aussi le Saint-Esprit en fait. Il est une substance, il est un matériau.

Que fait l’homme avec ?

L’homme le réveille au fur et à mesure de ses initiations, par un premier lieu la kundalini, puis dans un second lieu par le feu sacré.

Que font les anges avec le feu électrique ?

Ils tiennent les cycles des temps dans un premier lieu, ensuite ils déterminent les formations de la matière et tiennent les cristaux en forme. Car c’est par la création des cristaux en fait, que les constructeurs de la création ont pu parfaitement ordonner tous les atomes qui ensuite ont donné lieu au règne végétal, au règne animal et ensuite au règne humain. Parce que si cela a pu se faire dans le règne du cristal, dans le règne minéral, c’est que cela pouvait se faire partout aussi. Donc, l’endroit où la Hiérarchie créatrice va tester sa capacité de création (si je peux m’exprimer ainsi), c’est avant tout dans le règne minéral. Et si tout se passe bien à cet endroit-là, alors c’est comme un feu vert qui est donné pour que tout le reste de la création ait lieu ensuite.


Le cristal est donc l’endroit physique où l’on pourra le plus concentrer et recevoir le feu électrique. Et c’est pour cela qu’il ne faut pas faire n’importe quoi avec les cristaux, parce que c’est l’endroit où le feu électrique passe par excellence. L’endroit où il est le plus concentré, parce que c’est l’endroit de la base de la création physique. Donc, attention !  Pas d’amusements avec les cristaux. Discernement et précaution. Ne les utilisez que, soit pour le bien, soit parce que vous savez très bien ce que vous faites, car le feu électrique est comme une foudre. Et à moins que vous soyez un paratonnerre ou un grand magicien, vous ne pouvez pas passer sur la foudre constamment sans dommage.

Les Maîtres apprennent peu à peu à l’homme à collaborer avec ce feu électrique. Mais la manipulation du feu électrique passe inévitablement (ou plus précisément repassera inévitablement de nouveau) par une nouvelle collaboration avec le règne angélique, car les anges sont les manipulateurs du feu électrique.

Donc, qui dit manipulation du feu électrique, dit automatiquement quelque part, collaboration avec le règne angélique, et donc alignement avec les lois du règne angélique. Tout simplement parce que tout a lieu de cette façon-là. Non pas parce que ce sont uniquement les anges qui détiennent ce feu, mais parce que ce sont les anges qui ont été prédestinés. Et quand je parle des anges, je pense aux hauts aspects du règne angélique.

Ce sont les anges qui ont été prédestinés à la création de l’univers et à la sauve garde de l’univers. L’homme rencontrera donc toujours tôt ou tard un ange sur sa route et je vous souhaite que ce soit pour vous le plus tôt possible.



Je vous salue.